En hiver, le ski alpin est l’une des activités les plus prisées. Sensation forte, montée d’adrénaline…Bref, ce sera une expérience inoubliable aussi bien pour les débutants que les amateurs. Effectivement, ce type de sport présente de nombreux avantages aux pratiquants. Mais lesquels ? N’y a-t-il pas de risque ?

Ski alpin : quels sont les avantages ?

Quels sont avantages et risques ski alpin ? Voilà une question que l’on entend souvent. Tout d’abord, le ski alpin peut être pratiqué à tout âge, quel que soit le niveau. À l’évidence, on peut débuter à tout moment. D’ailleurs, les pistes existent en différentes catégories et niveaux, permettant à tous de profiter pleinement des vacances. Ensuite, c’est un sport qui se pratique dans la nature. Il est donc possible de faire des rencontres extraordinaires : des faunes magnifiques, des paysages exceptionnels…

Outre cela, les avantages pour l’organisme sont également multiples. Ce type de sport requiert de l’endurance et il permet de développer les habiletés du skieur, de travailler l’équilibre et l’agilité, d’avoir de meilleurs réflexes et d’améliorer la réactivité neurologique. Puis, il donne une sensation de bienêtre et aide à brûler des calories… Bref, la discipline ski alpin vous procure de nombreux bienfaits.

Et quels sont les risques ?

On ne peut pas séparer les avantages et risques ski alpin. Novices ou professionnels, les chutes sont les plus fréquentes et peuvent causer des blessures plus ou moins graves de la discipline ski alpin. Les zones les plus sensibles sont le genou et le tibia. On peut rencontrer des fractures, des entorses, etc. Mais d’autres parties du corps peuvent également être touchées telles que la tête, les pouces et le dos.

Après quelques heures de repos, il se peut aussi que les cartilages s’irritent et cela engendre des douleurs sous la rotule ou autour ainsi que de problèmes d’ordre musculaire. Par ailleurs, le corps est souvent mis à rude épreuve et on peut ressentir des sensations désagréables après la pratique du ski alpin comme l’insomnie, la migraine, la fatigue, etc.

Bon à avoir !

La discipline ski alpin exige une bonne condition physique. Et l’échauffement est indispensable avant de commencer à skier. Aussi, ce sport est déconseillé aux femmes enceintes et en cas d’insuffisance respiratoire, de problème cardiovasculaire et de trouble neurologique.

En cas de douleur persistant après la séance, il serait plus judicieux de consulter un médecin dans les meilleurs délais afin d’éviter d’aggraver la situation.

N’oubliez pas votre bouteille d’eau pour éviter l’hypothermie !!! Qui plus est, apportez un matériel adapté et de qualité pour votre confort et pour votre sécurité.